• MICHEL SARDOU - COMME D'HABITUDE


    9 commentaires
  • CHANSON POPULAIRE


    8 commentaires
  • QUELQUE PHOTOS INEDITE POUR NOTRE PLAISIR

    QUELQUE PHOTOS INEDITE POUR NOTRE PLAISIR


    11 commentaires
  • CLOCLO VU PAR JULIE PIETRI

    « A 4 heures du matin, il propose de me raccompagner »

    J'ai rencontré Claude François un soir, dans un club très célèbre à l'époque qui s'appelait L'Aventure.

    J'avais 19 ans, j'étais étudiante en fac de médecine et je sortais souvent avec mes copines.

    Vers 4 heures du matin, je décide donc de rentrer chez moi … mais plus de métro, pas de taxi, la galère, et Claude me propose ainsi de me raccompagner.

    Assis à côté de son chauffeur, tout au long du trajet, il enregistrait sur son dictaphone des dizaines de notes de service pour tous ses collaborateur.

    J'étais assise sur la banquette arrière et je l'observais.

    Cet homme m'impressionnait vraiment … Et puis, je ne savais pas qu'un jour, je ferai ce métier !


    9 commentaires
  • Voila déjà le 2e extrait de son nouvel album"my way" qui sortira le 21 octobre 2016.


    8 commentaires
  • VIBRATIONS COLLECTOR 11/32

    VIBRATIONS COLLECTOR 11/32


    10 commentaires
  • Émission hommage à Cloclo, génération Cloclo du 15 mars 2008


    10 commentaires
  • M.POKORA - COMME D'HABITUDE


    10 commentaires
  • Bon, je ne vais pas vous mentir, je n'étais pas du tout un fan de Claude François.
    Dans la cour du lycée, nous évoluions, à l'époque en clan.

    Il y avait ceux et celles qui étaient très Yé-Yé, chansonnettes françaises... et les autres, c'est à dire, nous, qui ne jurions que par les groupes anglais. A l'époque où je situe ces souvenirs, c'était essentiellement les Beatles!
    Entre les deux clans, il y avait de l'incompréhension, de la niaiserie et surtout beaucoup de passion.

    Nous étions jeunes, et parfois, au gré des circonstances, nous avions quelques défections.
    Ainsi, j'avais réussi à "débaucher" ma petite amie qui passait ses journées à rêvasser à son Cloclo!

    Claude François était, à cette époque, tout ce que nous pouvions détester. Mai 68 n'était pas encore dans les epsirts. Mais pour certains d'entre nous, nous commencions à être en révolte contre tout ce qui était conventionnel, conformiste.

    Et là, pour nous, Claude François, c'était le pompon.
    Donc...
    Malgré mon détachement vis-à-vis de ce chanteur populaire, il n'en restait pas moins que j'étais amoureux de Brigitte.
    Et à l'âge où se passe cette histoire, on est bien entendu prêt à tout, pour se faire remarquer...

    Donc, j'ai assisté dans cette ville picarde à un concert de Claude François. J'avais accompagné mon frère et sa copine...
    Bien entendu je n'en avais parlé à personne, autour de moi. La honte!
    Mais j'avais ma petite idée.

    A la fin du concert, j'ai fait la queue dans une bousculade et une cohue inimaginable, pour acheter le disque de Claude François "Si j'avais un marteau" et surtout le faire dédicacer.

    Quand je suis arrivé devant Claude François, il m'a demandé mon prénom...
    J'étais pas mal timide à l'époque, j'ai rougi, toussoté puis je me suis lancé:
    -Hum...ce n'est pas pour moi...c'est pour...
    Le chanteur me souriait, sans perdre patience...
    - Enfin... C'est pour ma soeur, elle est malade, elle vous adore...
    Claude François m'a demandé son prénom.
    - Brigitte... elle s'appelle Brigitte.
    Et Claude François ma dédicacé la pochette du 45 tours d'un majestueux :
        Bon rétablissement à Brigitte
        Claude François

    Quand j'ai repris le disque, j'ai compris que je ne pourrais pas l'offrir à mon amoureuse.

    Elle ne comprendrait certainement pas cet énigmatique "bon rétablissement" signé de la main de l'idole.
    Et je ne me voyais pas non plus, lui avouer que j'avais assisté à un concert de son Claude François, sans elle...

    J'ai gardé cette pochette de disque durant de très nombreuses années, jusqu'au jour où...
    Mais c'est une autre histoire...

     

    Histoire trouvé sur le net.


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires