• LIVRE "LA DERNIERE NUIT DE CLAUDE FRANCOIS

    LIVRE "LA DERNIERE NUIT DE CLAUDE FRANCOIS

    La disparition de Claude François, le 11 mars 1978, a bouleversé le pays et des milliers de fans. C'était il y a 36 ans et, pourtant, les circonstances du décès de la star, électrocutée dans sa salle de bain, drainent toujours les mêmes fantasmes et rumeurs abracadabrantes. Le journaliste Bertrand Tessier, auteur de nombreux livres, a enquêté sur la disparition du chanteur : il publie La Dernière Nuit de Claude François, aux éditions de l'Archipel.

    "Pour le livre, j'ai rencontré tous les témoins de la dernière semaine de Claude François : les Claudettes et son habilleuse, qui étaient avec lui à Leysin, en Suisse, les trois jours précédant sa mort, le pilote d'avion qui l'a ramené de Suisse, Kathalyn Mann-Jones, sa fiancée de l'époque, qui vit aujourd'hui à Santa Barbara, Californie, et Marie-Thérèse Perrin, son attachée de presse, qui étaient toutes deux dans l'appartement au moment de l'accident." Notre confrère a également rencontré le major Bernard Jacquinot de garde à la caserne Grenelle le 11 mars 1978. C'est lui qui est dépêché au 46 boulevard Exelmans et qui trouve Claude François allongé nu dans sa salle de bain. Selon lui, avec les techniques d'aujourd'hui, le chanteur aurait été sauvé. Il en témoigne cette semaine dans Paris Match : "Je bascule la tête de la victime en arrière pour dégager ses voies respiratoires et je commence un massage cardiaque entrecoupé d'un bouche-à-bouche. Au bout de quelques minutes, je réussis à obtenir un pouls mal frappé. L'homme parvient à émettre un profond râle suivi d'une respiration. Je dis : 'C'est bon les gars, on l'a !'."

    Bernard Jacquinot ne reconnaît pas Claude François. C'est l'un de ses collègues qui lui glisse le nom de la star alors qu'il vient de terminer le massage cardiaque. A peine le temps de réaliser que les choses se gâtent : "Un de mes hommes lui installe un masque à oxygène mais, à ce moment-là, j'aperçois du sang couler le long de ses lèvres." Pour le pompier, c'est le pire scénario possible. "Œdème pulmonaire !" Un médecin prend le relais, mais Cloclo est déjà parti. Le Dr Noël est tellement choqué que c'est le pompier Bernard Jacquinot qui annonce le décès à l'attachée de presse et à la compagne du chanteur Kathalyn Mann-Jones qui attendaient dans le salon.

    "Franchement, j'y avais cru, raconte le pompier. J'étais persuadé que j'allais le sauver. Avec les défibrillateurs modernes, il serait toujours vivant."

    Bernard Jacquinot a pris sa retraite en 2009. Il a depuis créé une société destinée à la formation des pompiers. Vous pouvez retrouver son récit dans Paris Match, en kiosques depuis jeudi, sur le site du magazine et bien sûr dans l'ouvrage de Bertrand Tessier, La Dernière Nuit de Claude François, paru le 7 mars 2012 aux éditions de l'Archipel.


  • Commentaires

    7
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 18:43

    Bonsoir daddy.Comment vas tu?La rentrée des classes c'est bien passer pour tes enfants ainsi que la reprise du travail,pas trop dur dur!!!!!!.J'ai lue ton article sur notre bon cloclo que j'aimais beaucoup écouter et personne ne pourra  oublier la date de sa mort c' était un merveilleux chanteur aux magnifique chansons inoubliable tout comme notre cloclo préféré.

    Je suis contente que tu as trouver quelqu'un pour t'aider pour ton blog c'est super.Je te souhaites une bonne soirée et un excellent vendredi dernier jour et la 1ere semaine de septembre déjà de passer.Gros bisous,ton amie, gisou-marina

    6
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 16:41

    salut à toi , encore une belle page ,je dirai tragique mais belle , amitié à toi 

    5
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 07:26

    Bonjour à toi

    je me souviens de cette épisode

    tragique moment pour tous ces fans

    mais il reste dans nos coeurs

    et ca pour la vie

    amitié

    4
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 07:08

    Coucou mon cher Daddy

    Je te remercie pour ton gentil commentaire que je vois ce matin, m'étant déconnectée hier soir vers 19 H 20 chez moi (nous avons 2 H de décalage avec la métropole en ce moment, donc si chez toi il est par exemple 17 H chez moi il est 19 H).

     

    J'espère que ta nuit a été belle et je te souhaite un jeudi tout plein de bonheur sous le soleil et la douceur.

     

    "Chaque jour qui passe rend notre amitié plus forte et plus belle, merci à toi mon ami".

     

    Gros bisous venteux de mon île.

    3
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 14:18

    Coucou mon cher Daddy

    Je ne suis pas en avance mais il vaut mieux tard que jamais pour venir frapper à la porte de ton bel univers, mais tu es adorable tu m'ouvres ta porte et je t'en remercie ainsi que pour le gentil commentaire déposé sur mon blog.

    Merci pour cet article et je découvre ce livre, quelle tristesse de penser qu'il aurait pu être sauvé mais hélas avec l’œdème pulmonaire il n'a eu aucune chance, c'est terrible rien que d'y penser !

    Tu es comme moi tu as deux blogs, moi c'est chaque vendredi matin que je fais un nouvel article sur ALLAMANDA sur canablog.

    Ce matin j'étais de sortie ayant plein de choses à faire, mais c'est fait et c'est sous le soleil de mon île et la chaleur qui doucement mais sûrement s'installe (26 degrés) que je te souhaite un bel AM qui je l'espère sera ensoleillé et doux.

    Prends bien soin de toi et gros bisous d'amitiés de Fany.

    2
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 11:33

    Hello un coucou rapide lol encore pressée a tout a l'heure pour le petit jeu si j'ai le temps lol

     je repasserais lire ton bel article bises

    Claudette

    1
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 09:59

    Bonjour mon gentil neveu . he

    MERCI de ton très agréable commentaire déposé sur mon blog . cool

    Je viens de lire dans l'intégralité le texte que tu as construit pour nous ...

    Afin de nous donner un éclairage supplémentaire sur la fin tragique de Claude .

    Félicitations pour toutes ces précieuses précisions .

     

    Pour prolonger l'article ...

    Voici la couverture de Paris match n°1504

    Parue le 24 mars 1978

     

    Bon mercredi sous le signe de la musique .

    Bisous . he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :