• CLOCLO VU PAR DANIELE GILBERT

    « Claude m'invitait souvent au Moulin »

    Je me souviens d'une émission que l'on tournait en direct, à Argelès-sur-Mer.

    Il y avait tellement de monde que claude et sa fiancée Kathalyn ne pouvait accéder au plateau.

    Dix minutes avant la fin de l'émission, je vis arriver Claude.

    Dans la foule, et malgré les débordements du service d'ordre, il réussit péniblement à finir son play-back.

    Un souvenir mémorables !

    Claude m'invitait souvent au Moulin.

    Un jour, alors que nous nous promenions dans le parc, Claude ramassa furieusement un morceau de papier qui traînait par terre.

    Ce genre de détails l'agaçait.

    J'ai appris sa mort à la fin d'un tournage en extérieur d'une de mes émissions.

    Tous les restaurants de la région étaient fermés et comme nous avions faim, nous sommes allés dans une épicerie.

    Dans l'arrière-boutique se trouvait une télé allumée qui annonçait la mort de Cloclo.

    Je garderai cet instant toute ma vie en mémoire.


    2 commentaires
  •  CLOCLO VU PAR CHANTAL GOYA

    « C'était un visionnaire »

    J'ai souvent rencontré Claude François lors de ses spectacles en tournée ou à dîner dans des restaurants.

    C'était quelqu'un de très attachant, un grand professionnel du spectacle.

    Aujourd'hui il aurait très certainement produit la belle émission de variétés qu'il nous manque.


    2 commentaires
  • CLOCLO VU PAR VALERY GISCARD D'ESTAING

    « Le grand talent d'une génération »

    Pour moi, Claude François, c'était l'équivalent des Beatles.

    Le grand talent d'une génération.

    Je connaissais par cœur la plupart de ses chansons : Le jouet extraordinaire, Si j'avais un marteau, Comme d'habitude …

    Il n'imaginerait pas que je pourrais chanter avec lui et l'accompagner au piano comme je l'ai fait pour le traditionnel noël de l'Elysée en 1975.


    5 commentaires
  •  CLOCLO VU PAR SERGE GAINSBOURG

    « C'était un coq »

    Lorsque nous nous voyons, il y avait toujours autour de lui les plus belles « gonzesses » de Paris.

    Nous en profitions tous !

    Avec sa gueule d'ange, il attirait les filles inévitablement.

    C'était un coq!


    5 commentaires
  • CLOCLO VU PAR ELODIE FREGE

    « Je connais pratiquement par cœur toutes ses chansons »

    Mes parents aimaient beaucoup Claude François.

    Il y avait beaucoup de vinyles à la maison et je me souviens surtout d'un 45 tours que mes parents adoraient : Comme d'habitude !

    Je me souviens aussi du premier CD que l'on m'a offert : un double album de Claude François que j'ai dû écouter des milliers de fois.

    Du coup, je connais pratiquement par cœur toutes ses chansons.

    Et puis, à l'adolescence, j'ai fait un rejet.

    Ce n'était plus mon univers musical, ce qui ne m'empêchait pas d'admirer le parcours de l'artiste.

    Son destin m'a toujours chamboulée.

    Un peu comme Marilyn Monroe, je suis troublée par l'aura de ces personnes au destin tragique.


    5 commentaires
  • CLOCLO VU PAR JEAN-PIERRE FOUCAULT

    « Ses chansons sont de toutes les époques »

    J'ai souvent présenté Claude François sur scène à l'époque ou j'étais animateur sur RMC.

    Foudroyé en pleine gloire, au zénith de sa carrière.

    Il a laissé à ses fans le souvenir d'un éternel jeune homme, bondissant, exubérant, mû par un dynamisme, une volonté extraordinaire.

    Celle de la perfection.

    Celle aussi de ne pas décevoir cette jeunesse dont il était devenu le modèle, l'idole.

    Ses chansons sont de toutes les époques.

    Les grands artistes ne meurent jamais !


    9 commentaires
  • CLOCLO VU PAR LIANE FOLY

    « Il demeure une vérité musicale »

    Je ne peux pas penser à mon enfance sans penser à Cloclo.

    Il représente toute une génération.

    Il reste, pour moi, l'un des géants de la chanson française.

    Je sens dans ses gestes et dans ses habitudes scéniques qu'il voulait être le premier.

    Il a été le pionnier en France, l'un de ceux qui ont importé et interprété des musiques anglo-saxonnes.

    Dans l'ai du temps, Claude François demeure une vérité musicale.


    9 commentaires
  • CLOCLO VU PAR EMILES & IMAGES

    « Un véritable mythe »

    Emile : Pour nous, c'est un véritable mythe.

    J'ai fait deux premières parties avec Claude François.

    A l'époque je chantais avec mon premier groupe.

    J'en garde un bon souvenir.

    Ce jour-là, il était en colère contre son batteur, et le lendemain le batteur avait disparu.

    Il avait était remplacé.

    Claude était très exigeant avec ses musiciens et il savait toujours ce qu'il voulait.


    6 commentaires
  • CLOCLO VU PAR DOMINIQUE FARRUGIA

    « Un personnage époustouflant »

    En 1978, j'avais 15 ans et j'étais un punk, fan de rock !

    Bref, Claude François à l'époque, ce n'était pas ma tasse de thé.

    En tout cas, c'était très loin de mon univers.

    En fait, c'est mon épouse qui a toujours été fan du chanteur.

    Dans sa jeunesse, Isabelle était même une favinette pure et dure qui était responsable de son fan-club en Belgique.

    Du coup, il a bien fallu que je m'intéresse à lui.

    Et là, j'ai découvert un personnage époustouflant …

    Aujourd'hui, il aurait monopolisé internet et les chaînes de télévision.


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique