• « Il a réussi à transcender les oppositions »

    Il serait aujourd'hui très heureux de constater que dans beaucoup de milieux, il est peut-être mieux apprécié à sa juste mesure qu'il ne l'a été en son temps.

    Il a été un chanteur populaire, parfois regardé de haut par ceux qui, à Paris, décident du bon ou du mauvais goût.

    C'est extraordinaire de constater aujourd'hui à quel point il a réussi à transcender les oppositions.


    3 commentaires
  • CLOCLO VU PAR JEAN-LUC LAHAYE

    « C'est lui qui avait repéré mon visage »

    J'ai commencé ma carrière en posant pour un roman-photo publié durant l'été 1976 dans son journal, Podium.

    C'est lui qui avait repéré mon visage parmi beaucoup de jeunes gens.

    Au début de ma carrière, on m'a souvent comparé à Claude François, tout simplement parce que mes fans criaient et hurlaient à chacun de mes spectacles.

    Quatre ans près sa disparition, j'ai même failli racheter sa propriété Le Moulin.

    Pour moi, il a été un remarquable professionnel et continue à apporter du rêve à beaucoup de gens.

    Il sera jamais remplacé.

    C'est un monument !


    3 commentaires
  • CLOCLO VU PAR PATRICIA KAAS

    « L'une de mes idoles »

    Claude François était l'une de mes idoles et toutes les premières chansons que j'ai interprétées sur scène appartenait à son répertoire.

    C'était un artiste exceptionnel, qui avait su inventer un style musical très différent de la chanson Française traditionnelle.

    D'ailleurs, s'il était encore là aujourd'hui, je pense qu'il serait toujours aussi novateur.

    Toutes ses chansons me plaisent et ? En particulier Le Lundi au soleil que j'apprécie profondément.


    5 commentaires
  • CLOCLO VU PAR PATRICK JUVET

    « C'étais un rêve d'ado »

    A l'époque je n'avais jamais composé pour d'autres artistes et c'était un rêve d'ado qui se réalisait.

    Quand je suis arrivé dans sa maison de disques, j'ai été reçu par son directeur artistique, Gérard Louvain, qui m'a demandé de jouer ma composition, Le Lundi au soleil, dans un bureau vide.

    J'étais un peu vexé de ne pas jouer devant Claude François mais ce dernier m'entendait de son bureau grâce à un système d'interphone.

    Au moment du refrain, il a déboulé dans la pièce et il m'a dit : «  Je la prends tout de suite ! »

    Le lendemain, il l'enregistrait.


    7 commentaires
  • CLOCLO VU PAR C.JEROME

    « Il tenait à ce que chanteurs et musiciens dînent ensemble »

    Lorsque j'ai débuté en 1969, pour trois chansons en première partie su spectacle de Claude François, je gagnais 150 francs.

    De quoi payer essence et hôtel.

    Après le spectacle, Cloclo tenait à ce que chanteurs et musiciens dînent ensemble.

    J'avais repéré le plat le moins cher, les œufs cocotte.

    Un soir, deux soirs, trois soirs … j'en prends jusqu'au jour ou Claude repère mon astuce et me dit : «  Goûte mon petit bordeaux, et ces pommes de terre, et cette viande ... »

    A la fin, il me nourrissait !


    7 commentaires
  • CLOCLO VU PAR HELENE ROLLES

    « Sur scène à Bercy, j'ai repris Donna Donna »

    J'ai toujours été fascinée par le côté avant-gardiste du personnage.

    Ses shows à l'américaine me faisait vibrer.

    J'adorais les Clodettes.

    Un jour, pour un bal costumé, maman avait confectionné pour ma sœur et moi des tenues à l'instar de celles que portaient les danseuses de Cloclo.

    Nous avons fait sensation.

    J'avais une amie qui était complétement fan, et lors de sa disparition, je la revois en larmes, effondrée.

    J'ai, moi aussi, beaucoup regretté Claude François.

    Il avait énormément de talent, c'était un génie à sa façon.

    Sur scène à Bercy, j'ai repris Donna Donna dont le single est même sorti en Norvège.

    C'est ma chanson préférée !


    7 commentaires
  •  CLOCLO VU PAR FRANCOISE HARDY

    « J'ai failli signer sur le label Flèche »

    Aussi paradoxal que cela puisse paraître, j'ai failli signer sur le label de Claude François, Flèche.

    A l'époque, Jean-Marie Périer, photographe, était au courant de ce projet et il m'a plutôt conseillé de rencontrer Michel Berger, un jeune directeur artistique.


    4 commentaires
  • CLOCLO VU PAR JOHNNY HALLYDAY

    « J'aurais tellement aimé faire un grand spectacle avec lui »

    Claude était un grand artiste et un grand professionnel.

    Je regrette aujourd'hui de ne pas avoir pu le fréquenter comme je l'aurais voulu, de ne pas avoir eu le temps d'approfondir notre amitié.

    J'aurais tellement aimé faire, un jour, un grand spectacle ou un disque avec lui.


    5 commentaires
  • CLOCLO VU PAR DANIELE GILBERT

    « Claude m'invitait souvent au Moulin »

    Je me souviens d'une émission que l'on tournait en direct, à Argelès-sur-Mer.

    Il y avait tellement de monde que claude et sa fiancée Kathalyn ne pouvait accéder au plateau.

    Dix minutes avant la fin de l'émission, je vis arriver Claude.

    Dans la foule, et malgré les débordements du service d'ordre, il réussit péniblement à finir son play-back.

    Un souvenir mémorables !

    Claude m'invitait souvent au Moulin.

    Un jour, alors que nous nous promenions dans le parc, Claude ramassa furieusement un morceau de papier qui traînait par terre.

    Ce genre de détails l'agaçait.

    J'ai appris sa mort à la fin d'un tournage en extérieur d'une de mes émissions.

    Tous les restaurants de la région étaient fermés et comme nous avions faim, nous sommes allés dans une épicerie.

    Dans l'arrière-boutique se trouvait une télé allumée qui annonçait la mort de Cloclo.

    Je garderai cet instant toute ma vie en mémoire.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique